image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mardi 26 janvier 2016

Déroulé de la préparation d'un pain à la levure



Pour la levure fraîche :
Délayez la levure fraîche dans un peu d’eau prélevée + 1 pincée de fructose. Laissez pousser pour obtenir ce que l’on appelle un levain-levure.
Pour la levure sèche et le levain fermentescible  : ajoutez directement
Pour le sel : s'ajoute en dernier lieu quand la levure est incorporée

Déroulé :
Autolyse (repos) : mélangez (frasez) la ou les farine(s), le gluten éventuel, l’eau en grosse partie sans la levure et le sel.
Le restant d’eau vous aidera à incorporer la levure sèche ou le levain fermentescible. Dans le cas de la levure fraîche, ce n’est pas nécessaire puisque vous l’avez déjà délayée.
Temps : 20 minutes
Ajout de la levure selon votre choix

Pétrissage :
Au pétrin et selon le pétrin : de 6 à 10 minutes
A la main : il faudra beaucoup plus de temps, comptez le double
Avec les lames : voir votre notice ou recette
Ajoutez le sel dès que la levure est incorporée convenablement

Pointage : 1ère levée indispensable
Dans un contenant fermé, jusqu’à doublement
Temps : de 1h à 1h30 A vous de vérifier, la levure travaille assez vite
Je vous conseille d’aller voir comment se comporte votre pâte au bout d’une heure.

Blocage éventuel au frigo : après un pointage en température ambiante mais de plus courte durée.

Division éventuelle dans le cas de deux pains, détente, boulage :
Divisez sa pâte éventuellement, la bouler ce qui veut dire qu’on va former une boule et ce faisant, vous ferez sortir le CO2
Détente (repos) : 10 mm

Apprêt et façonnage : 2ème levée indispensable
Au bout de la détente, procédez à 1 ou 2 rabats*, en douceur, et façonnez votre pain.
Farinez le pâton, et passez à l’apprêt en protégeant pendant 1 h.
Comme précédemment, il faut aller vérifier car la levure travaille plus vite et il faut encore de la force à votre pâton pour pousser dans le four.

Cuisson :
Préchauffage à temps du four sur 240° pour moi. Avec pierre de cuisson temps : 1 heure
Prévoir un verre d’eau chaude pour le coup de buée et de quoi lamer son pain (grignes)

Temps de cuisson habituel sur pierre  mais dans un moule également: 10 mm sur 240° chaleur sole – 10 mm sur 220° chaleur sole, 10 mm sur 220° chaleur sole et voûte, 5 mm arrêt du four avec porte fermée pour chaleur tombante – 5 mm arrêt du four, porte ouverte
Ressuage sur grille pour évacuation de l’humidité

*on farine un peu son plan de travail, on étale sa pâte un peu comme un linge, souplement ; on étire un côté et on rabat ; on fait cela avec les deux suivants et le 4ème sert à envelopper l’ensemble. On évite d’employer trop de farine, au risque de changer le résultat fini.

Les durées et températures de cuisson peuvent être totalement différentes selon le mode de cuisson des fours, les programmes et le choix de l’ustensile pour la cuisson

1 commentaire:

  1. Coucou ma Mimi.. merci beaucoup pour ces explications, c'est vraiment interessant et utile
    surtout :-) Bises

    RépondreSupprimer

Imprimer