image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

lundi 19 janvier 2015

Corrections du menu du dimanche 18 janvier 2015



Voici les corrections

Je vous rappelle que ce menu était spécial, n’utilisant que des IG inférieurs ou égaux à 35.
Cette façon de procéder permet de booster notre perte de poids, un petit coup de starter en quelque sorte !
En effet, n’oubliez pas que plus les IG sont hauts et plus votre organisme sécrétera de l’insuline.
Et vice versa.


P’tit déj GP
Jus d’orange
IG 50 : jus et fruits n’ont pas le même IG ne l'oubliez pas
Pain
Gelée de coings maison
IG 40
1 yaourt de brebis 0%
Thé

Dans le cadre d’un menu complètement IG35, le p’tit déj peut faire exception, car ce repas est très rapidement assimilé par l’organisme et n’aura que peu d’incidence.
Retenez donc que le p’tit déj peut conserver des aliments dont l’IG est inférieur ou égal à 50.
A vous de choisir votre côté puriste !

Déjeuner PL
Rougail saucisse aux lentilles
Yaourt de chèvre
Poire Belle Hélène

Dîner GP
Apéro : jus de carotte
IG 40
Olives
Poivrons farcis au tofu, courgettes et pignons de pin
Vermicelles
Ananas
IG45

Revenons en détail sur ce menu.
Les laitages
Yaourt de brebis + yaourt de chèvre + glace vanille au lait = trop de consommation de lait animal.
N’oubliez pas ce principe : afin de ne pas consommer trop de lactosérum, c’est 1 laitage de vache par jour que vous pouvez associer à un laitage de brebis/chèvre ou alors 2 laitages brebis/chèvre.
Si ce n’est déjà fait, allez voir l’info ici.


Petit rappel pour le vermicelle : son IG permet de le consommer aussi bien en PL qu’en GP.


Fruits et légumes
Cuits ou crus, pensez à en mettre à chacun de vos repas du midi et du soir.
Il ne faut surtout pas les négliger comme c’est le cas pour le déjeuner ci-dessus.
Allez voir tous les trésors qu’ils recèlent ici
Ce serait dommage de passer à côté quand même.
D’autant que ce sont de précieux alliés pour votre perte de poids.
Pour ceux qui ne supportent pas les fruits en fin de repas, il suffit de les consommer en dehors.


La consommation des fruits et légumes est un atout majeur pour vous.
Il faut également penser aux féculents.
Pour en savoir plus c'est ici 
Ils ont leur place dans votre journée, à raison idéalement de 2 portions par jour.
On en consomme souvent le matin sous forme de pain, pancakes, flocons ou crêpes.
L’autre portion peut être consommée lors d’un des deux autres repas ou scindée sur les deux repas si vous le souhaitez.
Lorsqu’on parle de féculents, il y a les céréales, pâtes, riz...
N’oubliez pas cependant les légumineuses : lentilles, haricots secs, pois chiches, pois cassés, flageolets, petits pois…. Les légumineuses aussi ont beaucoup de choses à vous apporter.
Elles sont peu chères, on peut les cuisiner facilement et même si certaines demandent un peu de temps à cause du trempage et d’une cuisson un peu longue, surgelés et conserves (sans sucre ajouté bien sûr), sont bien pratiques.


Enfin, pour les végétariens, retenez l’indispensable association des céréales et légumineuses et/ou produits laitiers ainsi que les oléagineux, pour bien équilibrer votre repas en termes d’apports en protéines et acides aminés.


Dernières recommandations : mangez lentement, prenez le temps de savourer les plats que vous avez cuisinés, mastiquez tranquillement. C’est important pour éviter de trop manger avant que vous ressentiez le moment de la satiété.
Nous en avons parlé ici


Hydratez-vous consciencieusement tout au long de la journée ici


Et enfin, bougez !!!

13 commentaires:

  1. je ne savais pas pour le coing a plus tard

    RépondreSupprimer
  2. C'est bon pour moi, j'ai cependant une hésitation pour la poire cuite. Crue elle est à 30, la cuisson en principe monte l'IG.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La cuisson va lui apporter 5 points de plus environ Lucia.

      Supprimer
    2. Ok, donc on retie dans les cordes. Merci Dog

      Supprimer
  3. J'avais bon et pas finalement.
    La gelée de coing à 40. On part du principe que le coing faisant 35 prend 5 pour la cuisson? Mais as-tu déjà mangé du coing cru? Moi oui et j'ai fait ce qu'on m'avait dit de faire : attendre qu'il soit mûr (avis Turcs et Marocains). Je l'ai fait mais c'est pas bon, désolé.
    Donc si on part de l'idée que le l'ig reste celui de son état c'est-à-dire 35, pourquoi 40 car je ne pense pas qu'on mange cru?

    Sinon j'avais relevé les mêmes fautes, le trop de laitages et perso pas assez de légumes verts

    RépondreSupprimer
  4. Le coin cru c'est âcre ! J'avais un arbre, j'ai tout essayé, c'est immangeable, tu as l'impression que tu as frotté ta bouche avec de la toile émeri.
    Il parait qu'il y a de nouvelles races qui poussent dans les pays chauds et que l'on peut manger crues. Je n'en ai jamais goûté.

    RépondreSupprimer
  5. Vous avez raison, cette histoire de coing est à vérifier.
    j'ai fouiné et tous s’accordent à dire que le coing ne se consomme que cuit.
    Alors pourquoi MM précise-t-il fruit frais dans son tableau : ça n'a pas de sens ?...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. parce qu'il pense à la pâte de coing à laquelle on ajoute du sucre. Quand j'étais au pays basque, la dame qui nous logeait avait des arbres à revendre. Elle faisait toutes sortes de dessert et ajoutaient beaucoup de sucre, de sirop etc...
      Il a écrit cela sans avoir mangé du coing cru. Je l'ai essayé râpé aussi, c'est franchement dég....

      Supprimer
    2. Pourtant pour évaluer un IG des tests sont faits sur la glycémie de volontaires et donc ils ont dû en manger cru, même si ce n'est pas bon. Il est bien précisé fruit frais = IG35

      Supprimer
    3. Sans doute! Mais ne changeons rien. Pour moi cela peut rester 40, pas de souci. C'était juste de rester dans la logique de l'indice qui reste dans son état.

      Supprimer
    4. Oui je suis d'accord. On part toujours du principe que IG d'un aliment qui ne peut se manger cru est à considérer comme étant cuit. Ce qui m'ennuie avec le coing c'est qu'il soit spécifié fruit frais.

      Supprimer
    5. J ai essayé de le manger cru c est impossible pouahhhh

      Supprimer

Imprimer