image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

mercredi 30 avril 2014

Sauce raïta au yaourt (IG bas)



Une recette de Chantal !




Ingrédients
500 g de yogourt épais 0% (style grec) ou du fromage blanc 0% ou du fromage blanc de soja
1 concombre pelé, épépiné et coupé en petits dés
45 g de menthe hachée
3 g de cumin moulu
Une pincée de paprika
Une pincée de fructose
Une pincée de Cayenne


Préparation
Mettez le yogourt dans un bol. Ajoutez le reste des ingrédients, mélangez bien et servez.
Cela en fait beaucoup (si on est seule), par contre on peut déguster cette sauce avec plein d’aliments.

Par exemple avec le poulet Tandoori (recette ici), c’est rafraichissant.

Le frigidaire



 Photo du site gandhiappliances.com


Quand on y pense !
Comment faisaient nos aïeux sans tous ces appareils électroménagers dont nous ne saurions nous passer aujourd’hui ?
Vous imaginez-vous aller chaque semaine au lavoir avec votre panier de linge sale ??

Il est certain qu’à l’époque, on y regardait à deux fois avant de changer de chemise… à moins d’avoir des lavandières à son service !

Et le réfrigérateur ? Et le congélateur ?
Saurions-nous faire sans ?
C’est le meilleur moyen de conserver la fraîcheur des aliments et de toujours avoir à disposition des produits de bonne qualité.
A la condition de suivre quelques règles pour optimiser leurs usages.

Si vous possédez un réfrigérateur à froid ventilé, la température devrait être homogène à tous les étages.
Si ce n’est pas le cas, il fera, en règle générale, plus froid en haut qu’en bas du meuble.
Pour le vérifier, plongez un thermomètre dans un verre d’eau en testant chaque étage (l’eau permettant d’estimer la température de l’aliment et non de l’air ambiant).
Voici quelques indications de température idéale de conservation selon le type d’aliment :
0-4°C : viandes, poissons, pâtisseries, plats cuisinés, légumes et crudités en sachet
4-6°C : légumes cuits, lait, yaourts et produits laitiers
7-10°C le bac pour les légumes et fruits frais
6 à 10°C : la contre-porte pour les boissons, le beurre, les œufs
Depuis une dizaine d’années, les réfrigérateurs possèdent une pastille qui indique si la température est bien inférieure à 4°C au point le plus froid.

A noter que les œufs peuvent aussi être rangés dans une pièce sèche entre +5°C et +15°C, surtout si le réfrigérateur ne possède pas de froid ventilé.
En effet, il faut éviter toute condensation sur la coquille qui est poreuse et qui pourrait absorber toutes sortes de germes.
Pour maintenir une bonne température froide régulière, le mieux est d’éviter d’ouvrir la porte à tout bout de champ et de ne jamais y ranger des produits encore chauds à l’intérieur.
C’est logique n’est-ce pas ? 
Mais c’est mieux quand c’est dit !

N’oubliez pas que le froid ne tuera aucun germe. Il ne fera que ralentir leur multiplication.

Aussi faut-il veiller tout particulièrement à la propreté du réfrigérateur.

L’idéal est de le nettoyer régulièrement à l’eau savonneuse et de rincer avec une eau légèrement javellisée ou mieux, avec une eau additionnée de vinaigre blanc, plus écologique. Important : pensez à désinfecter votre éponge au préalable avec de l’eau javellisée.
Si votre électroménager ne possède pas de dégivrage automatique, n’attendez pas que la couche soit trop épaisse pour vous en occuper ! 
3 mm de givre = 30% d’électricité consommée en plus....

Quelques précautions sont à prendre concernant ce qui est rangé au réfrigérateur.
Les aliments doivent être correctement emballés dans du film plastique, du papier d’aluminium ou des boîtes hermétiques, afin qu’ils ne soient pas en contact les uns des autres.
Les sur-emballages en carton ou en plastique des produits comme les yaourts par exemple sont à retirer : d’une part, ils peuvent véhiculer des micro-organismes néfastes, d’autre part, ils empêchent une bonne circulation du froid vers les aliments.
Les légumes seront débarrassés de la terre avant d’être rangés dans leur bac.

Quant au congélateur, faites le maximum pour éviter toute rupture de la chaîne du froid, principalement lorsque vous achetez des surgelés.
Pour les aliments que vous congelez vous-mêmes, faites-les transiter dans votre frigo au préalable afin de les refroidir un maximum avant de les ranger dans votre congélateur.
Là aussi, si ce n’est pas une fonction automatique de votre appareil, pensez à effectuer un dégivrage régulier.
  

Astuces de Domino
Comment chasser les mauvaises odeurs du réfrigérateur : 
4 astuces différentes à choisir ou à alterner

1. Mettez du bicarbonate de soude dans un petit récipient et changez-le tous les mois.
2. On peut aussi mettre de l'argile verte dans un récipient.
3. S'il vous reste un citron entamé, mettez-le dans le frigo, c'est radical contre les mauvaises odeurs, ou sinon prenez un morceau de charbon de bois.
4. Mettez du café moulu dans une coupelle, ainsi, même lorsque vous partez plusieurs jours, vous pouvez laisser votre frigo fermé sans problème.




Pour finir, je vais vous raconter une mésaventure qui m’est arrivé.
Partie en vacances trois semaines, j’ai eu la très désagréable surprise en rentrant de constater qu’il y avait eu une coupure de courant durant mon absence, certainement peu de temps avant que je sois partie.
Je vous laisse imaginer l’état de mon congélateur… j’ai encore dans mes narines cette odeur de putréfaction !
Il a fallu tout vider, tout jeter, tout nettoyer… c’était dégoûtant et cette odeur a mis beaucoup de temps à disparaître.
J’ai appris bien plus tard que lors de ce genre d’incident, il ne fallait toucher à rien, refermer la porte du congélateur, le remettre en route et attendre que tout soit bien recongelé.
Ceci fait, il est beaucoup plus facile et moins désagréable de tout jeter, l’intérieur se nettoie plus vite une fois revenu à température ambiante et n’y aura pas d’odeur.

Menu vite fait du mercredi 30 avril 2014

Bonjour la maisonnée !


P'tit déj GP
Jus de fruits
Pain
ici













Confiture
Café


Déjeuner PL
Une salade genre niçoise ou grecque ou comme vous voulez  : salade, thon, tomate, haricots verts, œuf dur, olives, anchois, poivron, radis rose, feta, pignons.... ce que vous avez sous la main ! Assaisonnée d'une vinaigrette et d'herbes.
Il faut qu'elle soit bien consistante surtout.






Photo du site 750g.com




Une orange
2 carrés de chocolat 70% mini


Dîner GP
Une assiette de quinoa, servie avec une ratatouille (boîte ou surgelée en veillant à la composition - on a quelques infos ici) - 






Photo du site uktv.co.uk






Un yaourt 0% ou soja avec des morceaux de mangue


Bonne journée !

Papotons au salon - Avril 2014 (5)



J'ai reçu beaucoup de messages hier.
Il y avait entre autres celui de Rozenna. 
Elle venait de lire un texte et me l'a fait suivre.
Le voici :


 Photo du site enseignants.villamaria.qc


«Les gens ont le plus besoin d’être aimés quand ils le méritent le moins.»
Texte de John Harrison


Certains ont à l’intérieur d’eux un jardin qui n’a jamais été arrosé – un petit jardin aux allures de désert, donc, où rien de beau et de nouveau ne semble pouvoir s’enraciner. Ayant eu beaucoup trop lourd à porter, beaucoup trop tôt, ils n’ont l’énergie que pour recracher tous ces mots qu’ils n’ont pu avaler… Pour faire subir ce qu’ils n’auraient eux-mêmes jamais dû endurer. Leur vie entière est un appel à l’aide déguisé, un appel à cet amour qui leur a fait tant de promesses mais qui ne s’est jamais présenté.

Notre premier réflexe devant cette raideur est de se raidir. De vouloir meurtrir le meurtrier. Déserter le désert. Mais on peut aussi choisir d’être un rayon de lumière dans l’obscurité, la première interruption de ce cercle vicieux et désespéré. Sans, bien sûr, approuver leurs gestes – sans même leur accorder leur liberté, en fait, s’ils représentent un danger pour eux-mêmes ou pour la société – on peut pénétrer cœur premier dans ce petit espace sombre où personne n’ose mettre le pied… Et ainsi, amener l’amour là où il n’a encore jamais été.

mardi 29 avril 2014

Pizza à la tomate et aux trois fromages (IG bas)

Pour la pâte : ICI



Ingrédients :
Coulis : quelques tomates fraîches ou en boîte, un peu de concentré éventuellement 
Tomates fraîches détaillées en grosses lamelles ou tomates cerises en deux
Philadelphia original
Bûche de chèvre 
Mozzarella précuite ou fraîche
Poivre, épices pour le coulis, Espelette
Herbes de Provence et origan
Un peu d'huile pour graisser la plaque à pizza perforée (la plus simple)




Déroulé :
Faites le coulis avec les épices que vous aimez (ici épices spaghetti) et ajoutez un peu de concentré.
Ajoutez du Philadelphia pour obtenir un coulis plus crémeux (le coulis devient rose)
Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire
Abaissez entre temps votre pizza (voir ma recette de pâte) et procédez comme indiqué, en la graissant également
Ajoutez le coulis, un peu de mozzarella râpé, les tomates fraîches détaillées, des morceaux de chèvre et le restant de mozzarella (à votre goût) et en dernier des petites cuillères à café de Philadelphia
Herbes de Provence, origan, un tour de moulin pour le Poivre et un peu d’Espelette
Four à préchauffer sur 220°C, ici fonction pizza. Enfournez et baissez la température sur 200°C pendant 20 minutes. Adaptez à votre four bien entendu.
Grâce aux petits trous, la pâte cuit uniformément. Pas de crainte si vous obtenez un léger rebord pour la pâte ; je suis même arrivée à la déguster sans couteau ni fourchette
Les durées et températures de cuisson peuvent être totalement différentes selon le mode de cuisson des fours, les programmes et le choix de l'ustensile de cuisson






Pain au levain et farine d’orge mondé, farine de quinoa, son d’avoine et graines de sésame noir (IG bas)


Pain GP
En raison de la faible quantité de farine de quinoa et à condition de ne pas dépasser plus de 2 à 3 tartines normales, on peut le consommer en PL


Réalisons un autre pain orge mondé avec de la farine de quinoa. J’ai continué à exploiter l’apport de levure et de gommes pour développer la mie de ces farines extrêmement pauvres en gluten. Je rappelle qu’on peut en mettre moins ou soit rien ajouter du tout. C’est votre décision car c’est absolument facultatif.
Je vous ai expliqué le pourquoi de l’ajout dans les autres variantes.

Autre point très important à souligner : le pain au levain naturel boosté ainsi permet un développement nettement plus rapide dans toutes les manœuvres et donc il y a lieu de prendre en conséquence.
Je rappelle aussi que si vous faites uniquement au levain, vous devrez tabler sur des levées plus longues



Ingrédients pour la réalisation au levain naturel :
150gr de levain d’orge mondé tout point
5gr de levure sèche*
5gr de Mix Gom**
180gr de farine d’orge mondé
30gr de son d’avoine
70gr de farine de quinoa
50gr de gluten
20gr de graines de sésame noir
300ml d’eau non chlorée, tempérée, (hydratation de 100%)
8gr de sel de Guérande, Noirmoutier
*vous n’êtes pas obligés
**ici aussi c’est facultatif (après la Xanthane, j’ai voulu essayer le Mix qui est composé de psyllium blond et de gomme d’acacia). La gomme de Guar  peut provoquer des douleurs intestinales 

Ingrédients pour la réalisation à la levure :
255 gr de farine d'orge mondé
30 gr de son d'avoine
70 gr de farine de quinoa
50 gr de gluten
5 gr de Mix Gom

8 gr de levure sèche à ajouter tel quel dans la farine
ou
16 gr de levure fraîche à délayer avant d'être ajoutée dans la farine
ou
28 gr de levain fermentescible à ajouter tel quel dans la farine

375 ml d'eau non chlorée, tempérée
8 gr de Fleur de Sel
20 gr de sésame noir

Déroulé pour la réalisation au levain :
*Fraser le tout sauf le sel et le levain
*PAS d’autolyse à cause des gommes + levure
*Ajout du levain et pétrissage avec un pétrin, c’est plus facile, pendant 10 minutes et ajoutez le sel en dernier lieu.
*Déposez dans un contenant fermé et laissez pointez jusqu’à doublement
de volume, cela va assez vite dans ce cas
*Au bout, déposez le pâton sur un plan de travail sans ajouter de farine et boulez légèrement. Laissez le pâton se détendre 10’.
*Procédez à 1 ou 2 rabats pour donner de la force à votre pâton mais très délicatement et façonnez la forme que vous souhaitez.
*Farinez ce pâton et procédez à l’apprêt (2ème levée) soit sur une couche de lin, soit dans votre moule huilé soit dans un banneton
*Protégez-le. Temps de repos : maximum 1 h /1h30
*Préchauffez votre four à temps comme il se doit avec la lèchefrite ou autre et procédez
*à la cuisson en pratiquant une incision sur le haut du pain, enfourner, coup de buée, fermez le four et ne l’ouvrez plus.
*Chez moi, cuisson sur pierre : four sur 240°, cuisson 10 minutes sur 240°, baissez à 220° et cuire encore 25/30 minutes
*Déposez votre pain sur une grille et laissez-le ressuer convenablement (humidité de la mie)

Déroulé pour la levure :
Mélangez (frasez) les farines, le gluten, une grosse partie de l’eau sans la levure et le sel
PAS d'autolyse à cause des gommes
Ajout de la levure avec le restant de l’eau en ouvrant un peu votre mélange et commencez le pétrissage en ajoutant le sel en fin (jamais le sel et la levure ensemble)
Pour vos levées, il vous faudra être plus attentif ; la levure pointe beaucoup plus vite. Au bout d’une heure, je vous conseille d’aller voir comment se comporte votre pâte.
Pour le reste, vous faites exactement la même chose




Les durées et températures de cuisson peuvent être totalement différentes selon le mode de cuisson des fours, les programmes et le choix de l’ustensile pour la cuisson




La réalisation de Valérie : elle n'avait pas de sésame noir et elle a fait grillé son sésame blond.




La réalisation de Bibi: le quinoa a été remplacé du son d'avoine car elle n'en avait plus et le sésame noir par des graines de lin 

ici la version pain


ici la version baguette





Imprimer