image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

dimanche 23 mars 2014

La pêche à la crevette à cheval



Une balade proposée par Bibi !

Photo du site maplanetechevalmedit

Qui ne connaît pas la sympathique silhouette du "pêcheur de crevettes à cheval", tel qu'il a été représenté des centaines de fois par des artistes-peintres, des sculpteurs, des photographes et des cinéastes ?

La pêche de crevettes à dos de cheval se pratique à marée basse, à partir d'avril jusqu'en octobre, pendant environ deux heures (une heure avant et une heure après cette marée).
Le pêcheur, habillé d'un ciré, botté de cuissardes en caoutchouc et coiffé du suroît, est assis sur le dos de son cheval qui, dans l'eau jusqu'au poitrail, traîne derrière lui le lourd chalut. Ce sont pour la plupart de robustes et gros chevaux de labour.
Naguère l'on se servait souvent des mules, mais on ne s'en procure que difficilement de nos jours.

De temps à autre, pêcheur et cheval sortent de l'eau pour vider le chalut et en transvider le contenu dans les paniers fixés des deux côtés des flancs du cheval. Dès le retour du pêcheur à la maison, les crevettes sont cuites et présentées aux acheteurs par le pêcheur lui-même ou par sa femme.


Photo du site lelittoral.be

Depuis décembre 2012 la pêche à la crevette à Cheval est inscrite au patrimoine immatériel de l’Unesco.
Oostduinkerke est actuellement le seul endroit au monde où existe encore l'ancienne coutume de la pêche aux crevettes à dos de cheval. 

Photo du site routard.com


La pêche aux crevettes à cheval à Oostduinkerke en Belgique
Douze familles d’Oostduinkerke participent à la pêche aux crevettes, chacune ayant sa spécialité, comme le tissage des filets ou la connaissance des chevaux de trait brabançons. 

Photo du site actualites.ca.msn

Deux fois par semaine à Oostduinkerke, sauf en hiver, les chevaux brabançons s’enfoncent dans l’eau jusqu’au poitrail et avancent parallèlement à la côte, en tirant des filets en forme d’entonnoir que deux planches en bois maintiennent ouverts. 
Une chaîne racle le sable pour créer des vibrations qui font que les crevettes bondissent et entrent dans le filet.
Une bonne connaissance de la mer, une bande de sable adaptée et un degré élevé de confiance et de respect envers le cheval sont indispensables aux pêcheurs. 

Photo du site paperblog.fr

Cette tradition procure à la communauté un fort sentiment d’identité collective et joue un rôle central dans les événements sociaux et culturels, notamment la Fête de la crevette, qui dure deux jours et que la communauté locale prépare pendant des mois, en construisant des chars, en organisant des spectacles de rue et en fabriquant des costumes. Un concours fait participer des centaines d’enfants, qui sont initiés à la pêche aux crevettes et le cortège de la crevette attire plus de 10 000 visiteurs. 
La prochaine fête aura lieu les 28 et 29 juin prochains.

Photo du site les-vegetaliseurs

Les pêcheurs de crevettes fonctionnent sur les principes du partage des valeurs culturelles et de l’interdépendance : les plus expérimentés enseignent les techniques aux débutants et partagent avec eux leurs connaissances sur les filets, les marées et les courants.

On a aussi les pêcheurs de crevettes à pied.
Nous les appelons les 'Kruiers' ou 'Kruwers', ce sont des hommes et des femmes.
Ils tirent leur filet juste au bord de l'eau. Vraiment un tour de force !
Bien sûr, leur filet est moins long et large que le filet du pêcheur de crevettes à cheval.
Pour le reste, leur méthode de pêche est pratiquement identique.


Renseignements pris sur visiteurs.koksiyde.be 

15 commentaires:

  1. oh, c'est chouette....voilà une tradition dont je n'avais jamais entendue parler!
    Je me coucherai un peu moins bête ce soir grâce à Bibi!
    ça doit être vraiment super de participer à cette fête.....fin juin?
    ♥♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vouiiiii Estelle mais la pêche c est d avril a octobre env 2 h/ j

      Supprimer
  2. C'est super ! Je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
  3. AH là là , ma chère Bibi, je suis restée bouche bée en regardant les photos et en lisant !! De la mer , des pêcheurs , le ciré jaune ( je revois Papa !!) et des traditions !!! tout ce que j aime !! sans oublier les crevettes que j adore aussi
    Je ne connaissais pas cette tradition de pêche à la crevette à cheval , mais tu m as trop donné envie d y aller et je vais de ce pas montrer celà à mon cher petit mari !!
    Nous sommes toujours dans un projet de vivre l hiver à Bali et plus si affinités ,comme mon mari ne peu rester en place , ni même passer plus d un mois en vacances sans rien faire , il cogite dur.
    Lors de nos vacances là bas en janvier il a été déçu par l état de certaines plages couvertes de déchets plastiques, même si le nettoyage est quotidien, donc il imagine un bateau traditionnel trainant un filet pour ramasser en amont de la plage les déchets !!
    Ces pêcheurs de crevettes me font penser à celà !! merci Bibi, tu me fais rêver !!
    Merci pour ce partage très enrichissant !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y'a plus qu a venir dans le noooord .))

      Supprimer
  4. Je ne pensai pas que des méthodes ancestrales se faisaient encore par chez toi.
    Il en faut des crevettes pour remplir les paniers !!!!!

    RépondreSupprimer
  5. Que de souvenirs, j'ai encore des photos les concernant. On les voyait également à Coxyde. Je louais un appartement pour mes enfants quand ils étaient petits, face à la mer et on attendait qu'ils passaient.
    Et c'est si bon!
    Merci Bibi de ce rappel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. qu'ils passent.....(of course)

      Supprimer
    2. oui mireille ca continue et c est vraiment chouette cette peche a cheval ..une fois par an c est un peu comme le carnaval avec des deuisements;le cortege qui passe dans les rues ..je pense que cette annee j y serai fin juin et je ramenerai de jolies photos pour abc ...c est dommage qu apres la recolte une partie des crevettes part en chine pour etre decortiquee avant de revenir en belgique ...

      Supprimer
    3. Et oui Bibi, la main d oeuvre est hélas moi chère en chine !!

      Supprimer
  6. Coucou tout le monde

    Oui c'est vrai que des bons souvenirs d'enfance, merci de nous avoir fait partager ma Bibi, gros bisous ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente ma mariejo te t avoir remémorée de merveilleux souvenirs ainsi qu a mireille .....les as tu vu mariejo? Je trouve toujours cela fantastique de les voir passer sur la plage ....notre belgique recèle de trésors dont on doit être fière ...bisouxxxxx mariejo

      Supprimer
  7. Très très beau reportage Bibi !
    Merci , ça fait rêver ...
    Et félicitations d'avoir lancer le premier sujet de partage ❤

    RépondreSupprimer
  8. et moi qui vous imaginais avec votre petit filet de pêche ...






    RépondreSupprimer
  9. magnifique reportage ,merci Bibi , je ne connaissais pas du tout

    RépondreSupprimer

Imprimer