image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

dimanche 15 décembre 2013

Les fêtes approchent... ? Au secours !!!





Certaines parmi vous s’inquiétent de ces jours à venir, qui incitent à manger plus et pour lesquels il est parfois difficile de maintenir la phase 1.
Pas de panique.
Il n’y a aucune raison à cela.
Cela se gère, vous verrez.

Si les repas se passent chez vous, il va vous être plus facile d’organiser vos menus pour vous y retrouver : nos recettes sont là pour vous le démontrer.
Maintenant, même chez vous, il peut y avoir des tentations.
Tatie Paulette qui a apporté sa délicieuse bûche à la crème de marron ou tonton Paul qui vous a offert de ces pralinés que vous aimez tant.
Que faire ?
Les snober héroïquement ? Pourquoi pas. Mais cela risque de peiner tata ou tonton.
Et ce n’est pas le jour de peiner tata ou tonton.

Vous êtes invitée ? Famille ? Amis ? Restau ?
Dans la famille ou chez des amis, vous pouvez toujours tenter de briefer votre hôtesse qui sera peut-être compréhensive, mais ce n’est pas toujours simple et comment faire comprendre en quelques mots les principes de notre méthode ?!

Chez vous ou à l’extérieur, ce qu’il ne faut surtout pas laisser s’installer en vous, c’est un sentiment de frustration, que vous risquez de payer cher.
Votre frustration va générer une forme de stress, qui peut aboutir à de jolis craquages que vous regretterez ensuite. Et vous voyez d’ici le cercle infernal qui risque de s’installer !

La méthode que nous avons adoptée dans la maison ABC est pleine de bon sens. Elle nous fait du bien et contribue à notre bonne santé, par une alimentation saine et équilibrée.
Mais notre santé ne se construit pas en un jour, elle s’acquiert petit à petit et de même, elle ne se détruit pas en un jour.
Ce n’est donc pas parce qu’il y aura quelques écarts durant les fêtes que tout sera foutu.
Loin de là.

Alors faites la part des choses.
Et préparez-vous.
Tout comme vous préparez vos menus de fêtes, la décoration de la maison, les cadeaux pour chacun, pensez à vous préparer vous aussi à cette période, de manière à être parée, au mieux de votre forme et prête à profiter de ces beaux jours en toute sérénité.

Parlons de votre alimentation.
Avant, pendant, après.

Avant
On n’arrête pas de manger bien sûr !
Pas de baisse de quantité, vous devez, comme chaque jour, manger à votre faim.

- Dans la mesure du possible, faites des déjeuners et dîners avec des aliments dont l’IG est inférieur ou égal à 35, que ce soit en PL ou en GP.
- Vous pouvez diminuer un peu les quantités de gras, sans toutefois l’éliminer complètement, car votre organisme en a besoin chaque jour pour faire fonctionner convenablement la machine !
Privilégiez ce qu’on appelle les bons gras : certaines huiles (les fiches sont consultables ICI), les poissons gras, les oléagineux, les œufs bio, les graines. Si vous mangez de la viande, choisissez les moins grasses.
- Consommez des protéines. 30% de notre alimentation journalière doit en être composée : viande, poisson, produits laitiers, céréales, graines de lin, légumes secs, oléagineux (les amandes en particulier), certains fruits et légumes, le blanc d’œuf, le soja… vous avez le choix.
- Mangez des légumes verts et équilibrez bien vos rations féculents/légumes : 2 portions de féculents par jour et des légumes au déjeuner et au dîner.
- Diminuez vos apports de sucre : pas de desserts durant la semaine à venir ce serait bien. Et oui… je sais… !
Fruits ou compotes seront suffisants. Un petit effort !
- Buvez, buvez, buvez. De l’eau, des tisanes, des bouillons, des soupes… ne lésinez pas.
Comme je le conseille souvent, si vous n’avez pas encore le réflexe de boire souvent, mettez des petites bouteilles d’eau dans les endroits où vous passez souvent chez vous pour y penser.
- A moins que votre état de santé ne vous le permette pas, allez vous oxygéner. Très important.
Vous pourrez me remplir une page pleine de raisons pour ne pas y aller. En retour, je vous remplierai deux pages pour vous inciter à sortir, aller marcher, respirer à pleins poumons.
Cela vous fera un bien fou !
- Dormez. Reposez-vous. Il faut recharger les batteries pour les jours à venir.

Pendant
A l’extérieur et même chez vous si cela peut vous arranger, n’hésitez pas à passer en phase 2 pour l'occasion. Pour rappel : on ne s’occupe plus des GP et PL mais juste que l’IG des aliments ne dépasse pas 50.
Cela n’aura pas d’incidence, ne vous inquiétez pas.
Vous serez toujours dans la méthode, mais d’une manière plus souple.
Vous pourrez ainsi être plus détendue et si vous avez suivi mes recommandations des jours précédents, ce sera amorti d’autant plus facilement.

Pas d’apéro le ventre vide surtout !
Mangez quelque chose avant, un morceau de pain par exemple, un œuf dur.
Durant les repas, mastiquez, je ne le répéterai jamais assez, mastiquez. Prenez le temps d’apprécier ce que vous mangez. En mastiquant lentement, vous mangerez moins.
Que manger ?
En phase 2 comme je vous le suggère, le choix est plus large.
Maintenant, on le sait bien, il y aura sûrement des « fruits défendus ».
Que faire dans ce cas ?
Si vous n’en avez pas envie, ne vous sentez pas obligée d'en manger. Vous pouvez prétexter une allergie, une intolérance quelconque et vous verrez qu’on n’insistera pas.
Vous en avez envie ?
Et bien je dirai : dégustez.
Si ce met vous fait de l’œil, si à votre idée, sans lui, la fête ne sera pas parfaite, alors faites-vous plaisir.
Je ne vous donne pas là carte blanche à tous les excès, n’est-ce pas ? 
On ne se goinfre pas !
Je vous parle de dégustation. DE-GUS-TEZ.
De manière réfléchie, posée et raisonnable.
Appréciez chaque bouchée de ce plat délectable.
Savourez-le.
Là aussi, mastiquez bien. Posez votre fourchette entre chaque bouchée, histoire de faire durer le plaisir.
Et surtout, pas de remords.
Vous vous faites plaisir, avec modération, sans excès et vous verrez que vous vous sentirez très bien, heureuse de vous accorder ce plaisir contrôlé. La fête ne sera pas gâchée.

Après
Et bien après, on reprend les conseils de la période « avant » durant quelques jours, strictement les mêmes.
Et tout se passera le mieux du monde.
Avec plaisir !!

Je vous souhaite d’ores et déjà de belles fêtes de fin d’année !

                                                                  Photo du site aideordi.com

7 commentaires:

  1. bonjour
    moi j'ai déjà repris du poids alors il est vrai que je tremble pour les fêtes de Noël
    je pense qu'il y aura mon fils n,nous allons chez ma sœur qui elle est le contraire de moi ,elle mange un peu du n'importe quoi lol pourvu quelle ne cuisine pas dons son cuisinier c'est picard loll dinde farcie a je ne sais pas quoi patate dauphine c'est très facile a préparer ,sa petite fille sera chargé de prendre les desserts donc je ne vous dis pas
    et moi apéro et entrée ,ça sera foie gras avec pain d'épices PL ,pois chiches grillées ,tuiles au jambon et gruyère et pour finir petits bouchons au thon ( le tout bien sur a IG bas ) il me semble que une fois mangé un peu de tout je vais pouvoir manger que le blanc de la dinde ( je porterais quand même une salade ) et dire oufff je n'ai plus faim
    j'aurais bien aimé faire une tarte citron mais puufff cela va me faire beaucoup
    voila je ne vous cache pas que je me pèse et que je suis bien dans ma tête mais pas dans mes jeans lolll je boudine
    mais bon je verrais ,la je me surveille quand même du coin de l’œil

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour à toutes, voilà de sages conseils, merci Dog ☺!
    Ce sont ceux que j'applique toute l'année, en fait, depuis que je suis avec vous.....et que je continuerai à appliquer pour le reste de ma vie....sans stress ;))) !
    Hier, on a fêté l'anniversaire de mon fiston (le cadet...il a eu 21 ans)...au resto, du foie gras poêlé en entrée, suivi d'une choucroute aux 3 poissons pour moi (sans patate), puis une salade de fruits frais...avec un peu de vin bien évidemment ! je me suis régalée...on s'est bien amusés,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet ce sont de sont de sages conseils pour aborder ces repas de fête en toute zénitude!
      Je fonctionne aussi de cette façon dès qu'une invitation se dessine.
      Hier soir, repas chez des amis, j'apporte le dessert! Les patates, oh, désolée je ne les digère vraiment pas, par contre ce brocoli, quel régal!
      Bon il est vrai que le fait d'être coéliaque est bien pratique, personne ne se vexe si je ne mange pas tout ce qui est au menu, on me demande même ce que je peux manger!
      Lorsque je reçois, menu PL IG bas pour tout le monde, et ça doit bien plaire vu qu'ils reviennent!!!
      Et il en sera de même pour le repas de Noël, puisqu'ils seront à ma table!

      Supprimer
  3. pour Noël ce sera facile ,je reçois au réveillon (on ne fait que des entrées ,fromage et dessert )
    Le 25 je suis invitée mais on se partage le repas (je fais le plat principal ,donc volaille farcie et légumes à volonté ,je leur ferais un petit gratin de patate douce en plus )
    Nouvel an chacun ramène quelque chose ,on fait ça dans une grande salle ,on est une cinquantaine d'adultes ,donc c'est tout à fait gérable
    Mon problème sera pour 2 semaines car les enfants vont être là et les invitations vont durer jusqu'au 5/01 ,je vais être obligée de passer en phase 2 ,mais ça va être que du bonheur !!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. L'an dernier, j'avais fait attention 3 jour avant et 3 jours après Noël avec un passage en phase 2 sur ces 2 jours...
    En effet, on ne prend pas un gramme ainsi ! On peut se faire plaisir sans culpabiliser !
    Cette année, je pense faire pareil, mais j'aurai deux desserts à IG hauts au programme... Rien que d'y penser, mes papilles sont en ébullition ;)

    Bonne journée à toutes !

    Cath

    RépondreSupprimer

Imprimer