image accueil

Venez et poussez la porte, la serrure n'a jamais fonctionné alors on a jeté la clé.
Un sourire en humant les fumets d'un plat qui mijote.
Un sourire encore à la vue d'une belle assiette que vous allez déguster.
L'esquisse d'un sourire, léger et doux. Celui qu'il sera si agréable que vous vous adressiez, en regardant votre silhouette dans le miroir.
Avançons ensemble, à la rencontre des indices glycémiques bas.


Voulez-vous visiter ?

- Le vestibule, où l'on reçoit de nouvelles amies qui viennent nous rejoindre

- Le salon, endroit idéal pour les papotages en tout genre

- La bibliothèque, dont les étagères se chargent petit à petit d'infos pour nous aider dans notre quête du bien-être

- La véranda, lieu de notre rendez-vous mensuel pour faire le point du mois écoulé

- Le fournil, tenu de main de maître par notre reine de la boulange

- Le dressing, pour être belle en toutes circonstances

- Un petit tour aussi dans l’atelier créatif

Sans oublier l'incontournable : toutes nos recettes de cuisine, toutes nos idées de menus, pour manger bon, sain, équilibré,
en faisant du bien à notre corps, et dedans et dehors, avec des indices glycémiques bas !
Venez vous balader, fouiner, humer, échanger : on est bien dans notre maison... qui est la vôtre aussi !
Car ensemble, c'est plus facile !

dimanche 26 février 2017

Dimanche 26 février 2017



Bonjour la maisonnée ! 





Au Moyen Age, les manches des vêtements se détachaient, ce qui permettait d'en changer en fonction de ses activités... ce qui sous-entend sûrement qu'on ne changeait pas le reste !!
Quoi qu'il en soit, c'est de là que vient l'expression "c'est une autre paire de manches" !

Et bien je vais retrousser les miennes et vous verrez tout à l'heure au goûter que je n'ai pas chômé !



Bon dimanche !

samedi 25 février 2017

Menu festif IG bas du samedi 25 février 2017

Bonjour la maisonnée !
L'invitation est lancée : et si on faisait une fondue bourguignonne ?!
Un repas festif où tout le monde reste à table !

Choisissez une bonne huile comme celle de pépins de raisin.
Il faut cuire la viande dans une huile suffisamment chaude pour qu'elle soit bien saisie et ne reste pas trop longtemps dans la friture.
Il est préférable de faire ce genre de plat le midi bien sûr.

J'ai sélectionné pour vous quelques idées de sauces pour accompagner.


Du ketchup maison
ici












Une marinade de daïkon
ici

















Une mayonnaise à l'amande
ici














Une mayonnaise verte
ici















Une sauce au curcuma
ici

















Une sauce andalouse
ici

















Une sauce douce Thaïe
ici














Présentez votre fondue avec toutes sortes de crudités.

Et en dessert, pourquoi pas des coupelles de poires épicées aux noix caramélisées
ici
















Bon week-end !

Boîte à bonheurs - Février 2017



 Photo du site missvay


Il ne faudrait pas qu'ils prennent froids vos petits bonheurs qui aiment tant la douceur.
Déposez-les dans cette boîte, bien à l'abri !

Papotons au salon - Février 2017




Et bien, nous ne serons pas fâchés de laisser partir janvier : au moins s'est-on rappelé de ce qu'était l'hiver !!
Et il n'est pas encore terminé malheureusement, alors restons au chaud, au coin du feu, pour papoter tranquillement.
Et même si ce mois sera le plus court de l'année, il sera bien occupé entre les petites recettes de la chandeleur et la célébration de la Saint Valentin par exemple.
Bref, on devrait avoir de quoi alimenter les conversations... et notre estomac !

vendredi 24 février 2017

Endives à la bolognaise végétariennes (IG bas)







Ingrédients pour 2 personnes
4 endives
1 boule de mozzarella
50 cl de sauce tomate (maison ce sera le top)
35 g de protéines de soja texturées (choisissez la variété en petits morceaux)
1 gousse d’ail
1 oignon
Herbes de Provence
Tamari
Huile d’olive
Sel, poivre
Bicarbonate de soude (facultatif)


Préparation
Émincez les endives finement. Mettez-les dans une casserole avec un filet d’huile d’olive, sel, poivre.
Couvrez et laissez fondre à feu doux.
Lorsque les endives ont bien fondu, découvrez et continuez la cuisson pour laisser le maximum d’eau s’évaporer (vous pouvez faire cette préparation la veille).


Versez les protéines de soja (PST), dans un bol.  Ajoutez 1 cuillère à soupe d’huile, 4 cuillères à soupe de tamari, couvrez d’eau et mélangez. Laissez mariner 1/2 heure environ.
Faites revenir dans un peu d’huile l’ail et l’oignon émincés.
Ajoutez ensuite les PST que vous aurez essorées dans vos mains.
Mélangez bien et laissez revenir quelques minutes à feu assez fort pour que ça dore un peu.
Versez ensuite la sauce tomate, assaisonnez de sel, poivre et herbes de Provence.
Vérifiez l’assaisonnement et si la sauce vous semble un peu acide, ajoutez une pincée ou deux de bicarbonate (attention ça mousse un peu).
Laissez mijoter 1/2 heure environ.


Mettez un lit d’endives dans le fond d’un plat à gratin.
Versez par-dessus votre préparation aux PST.
Coupez la mozzarella en tranches et disposez sur le plat.


Salez, poivrez et enfournez à 200°C pour 30 minutes environ.
Passez en position grill à la fin si nécessaire pour faire dorer le dessus.





Menu végétarien IG bas du vendredi 24 février 2017

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Riz vénéré façon Thaïe
ici













Thé vert


Ce midi PL
Endives à la bolognaise végétarienne (recette à venir)












Salade de mâche
Clémentines


Ce soir GP
Soupe de légumes (tomates (en boîte), courgettes, haricots verts)
Spaghettis à la crème d'avocat
ici













 


1/2 mangue




Bonne journée !

jeudi 23 février 2017

Menu IG bas sans gluten ni lactose du jeudi 23 février 2017

Bonjour la maisonnée !
C'était Lucia qui s'occupait de ce menu chaque semaine, fidèlement.
Malheureusement, des soucis de santé l'ont contrainte à s'éloigner.
J'aimerais beaucoup avoir de ses nouvelles car malgré mes messages, je n'ai pas de réponse.
Alors si tu me lis ma chère Lucia, sache que nous pensons bien à toi et que nous guettons ton message.
On a hâte de te lire !!
Bises !



P'tit déj GP
Jus de citron dans un peu d'eau tiède
Blinis à la farine de lentilles
ici













Compote de pommes maison à la cannelle
Thé vert


Ce midi PL
Keftas sauce tomate
ici
















servies avec des brocolis
Salade frisée aux noix
Une orange


Ce soir GP

Soupe de légumes (poireaux, carottes, courgettes)
Rougail de crevettes
ici

servi avec du riz sauvage
Un yaourt soja avec un filet de miel d'acacia



Bonne journée !

mercredi 22 février 2017

Filets de poulet en croûte d’épices à l’orange (IG bas)




 


Ingrédients  pour 4 personnes
4 filets de poulet
2 oignons
2 cuillères à soupe de quatre épices
2 cuillères à café de cumin
2 cuillères à café de coriandre en poudre
1 petite cuillère à café de cannelle
Sel, poivre
2 cuillères à soupe de sirop d’agave bio
1 orange


Préparation
Émincez les oignons et étalez-les au fond d’un plat à four.
Dans une assiette creuse, mélangez les épices, le sel et le poivre.
Panez les filets de poulet dans le mélange, en insistant bien.
Disposez les escalopes dans le plat, arrosez avec le sirop d’agave.
Coupez l'orange en deux, réservez une moitié pour en extraire le jus et coupez le reste en tranches que vous posez sur la viande.
Enfournez à 180°C ½ heure environ.
A mi-cuisson, ajoutez le jus de la moitié d’orange restante que vous aurez pressée.





Menu vite fait IG bas du mercredi 22 février 2017

Bonjour la maisonnée !



P'tit déj GP
Jus de fruits
Wasas Léger
Tartinées de purée de noix de cajou
Un verre de lait de soja (à l'occasion vous pourrez le faire vous-mêmes ICI)














Ce midi GP
Filets de poulet en croûte d'épices à l'orange (recette à venir)













servis avec des haricots verts
Un yaourt 0% ou soja


Ce soir GP
Soupe de légumes toute prête (composition OK)
PST à la russe
ici












servies avec des macaronis al dente
Clémentines




Bonne journée !

mardi 21 février 2017

*Pain intégral Ig bas à la farine T 150 à la machine à pain, Gp

Vous avez envie de faire votre pain ig bas et vous n'avez jamais employé votre machine à pain!



Autant savoir :

En premier, vous devez connaître votre machine à pain et avant tout connaître le taux d’hydratation de votre machine appelé plus couramment le TH. Toutes les machines ont reçu un mode d’emploi et même parfois un livre de recettes. Pour connaître ce TH, il vous suffit de prendre la recette basique du pain blanc et de calculer votre TH. Vous faites de même pour une recette de pain complet.
Après vous devez vous familiariser avec les commandes de la machine : programmes, manière de placer les ingrédients etc….
Vous pourrez lire que pour chaque recette donnée, on vous ajoute du beurre ou autre chose. Ce n’est pas nécessaire. Pour faire un pain, il suffit de 4 ingrédients fondamentaux : de la farine, de l’eau, de la levure et du sel. Après, on peut ajouter tout ce que l’on veut mais c’est souvent des astuces du fabricant pour s’assurer d’un meilleur résultat.
Au départ, il faut que vous puissiez réussir un pain tout simple et après vous vous lancerez dans des préparations plus compliquées. Sachez que plus vous ajoutez des ingrédients, plus vous compliquez le processus de la fabrication.

Votre machine n’est pas personnelle à vous ! Elle est fabriquée en quantité industrielle et est censée satisfaire tout le monde même en pays étranger. Elle doit pouvoir s’adapter à des températures toujours différentes, à des qualités de farines toujours différentes, à de l’eau également différente. Le choix de l’emplacement de la machine va également jouer sur la fabrication de votre pain et parfois dans la manière de placer les ingrédients dans la cuve.

Dernier point important : que ce soit avec une machine ou autrement, il est inutile de mettre des quantités astronomiques de levure et un tas d’additifs ou de vouloir noyer sa farine croyant obtenir des alvéoles.
Un pain fait en machine est un pain moulé plus proche d’un pain de mie que d’un autre. Cela peut dépanner mais ne remplacera jamais un pain fait par vous et cuit par exemple sur une pierre dans un four domestique.


Je vous propose le déroulé en images d’une recette d’un pain de base avec une seule farine avec l’aide d’une machine à pain Panasonic pour l’exercice, à vous d’adapter en conséquence avec la vôtre :



Ingrédients pour un petit pain ou taille medium :
400 gr de farine de blé intégrale T 150
4 gr de levure sèche en micro-billes que l’on ajoute telle quelle* 
6 à 7 gr de sel *
300 ml d’eau non chlorée, tempérée ( le TH d’un pain complet pour cette machine est de 70%)  MAIS j’ai ajouté 20 ml d’eau progressivement pendant le pétrissage car le pâton était trop sec, donc nous avons un TH de 75%.

* les machines offrent souvent une cuillère doseuse mais je préfère employer une cuillère digitale car les cuillères sont toujours différentes.

Déroulé :
Dans la cuve de la machine, l’hélice installée, je place
1. la levure (pour certaines machines on verse la levure sur un côté et le sel sur un autre)
2. la farine
3. le sel
4. l’eau




On choisit le programme
1. Programme complet ou intégral, ici whole wheat
2. Option réalisation, etc…. ici  Bake
3. Taille du pain ici medium
4. Croûte ici pas de possibilité de choix de cuisson pour la croûte

Le programme durera 5 h.



Première étape : le repos qui dure +/- 60 minutes permet de mettre tous les ingrédients à température. Ne soulevez pas votre couvercle

Deuxième étape : le pétrissage qui dure entre 15 et 25 minutes. Ici, vous pouvez encore intervenir et ajouter de l’eau ou de la farine mais toujours par petite quantité que vous notez.
Il arrive que le pétrissage s’arrête un petit instant et reprend par la suite.


mon pâton est trop sec malgré la quantité préconisée, la farine reste collée sur les bords, je lui ajoute 20 ml d'eau au total mais en commençant par des petites quantités ( 5+5+5+5)


mon pâton est comme il faut, la cuve est propre et le pétrissage se fait normalement


 pâton convenable

Troisième étape : la levée va se faire sur 2 h et 2 h 20. Elle se décomposera en deux parties : une première levée qui sera suivie par la remise en route de l’hélice pour évacuer le gaz carbonique et la deuxième levée pour préparer la prochaine cuisson. Ici aussi je vous déconseille de soulever le couvercle pour aller jeter un coup d’œil surtout si il n’y a pas de hublot.

Quatrième étape : la cuisson se met en route et la machine va cuire votre pâton. Strictement interdit d’ouvrir la machine, c’est un four à pain et il a besoin de toute son énergie. Cela va durer 50 minutes.

Quand la cuisson est terminée, un bip sonore se fera entendre et vous pourrez sortir le pain de la machine et de sa cuve. Attention c’est chaud ! Il faut laisser refroidir le pain sur une grille pour évacuer l’humidité. A ce stade, le pain est indigeste et contient encore beaucoup de gaz carbonique.

Voilà votre premier pain en machine est réalisé. Les alvéoles réparties sur l'ensemble.



On en fera d'autres mais essayez un jour de faire du pain à l'ancienne, comme je dis, avec une cuisson au four.






Imprimer